Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 00:00

 

 

IMGP6615 redimensionner

 

  L'attente des jeunes filles 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by acthe - dans atelier
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 00:00

 

 

 

IMGP6614 redimensionner

 

  L'attente des jeunes filles 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by acthe - dans atelier
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 00:00
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 00:00

 

 

Myth

Sidi Larbi Cherkaoui 

Théâtre de la Ville 

05/10/2007

 

 

 

07C5-25-05 10 07 redimensionner

 

 

 

07C5-26-05 10 07 redimensionner

 

 

 07C5-27-05 10 07 redimensionner

 

 

 07C5-28-05 10 07 redimensionner

 

 

 07C5-29-05 10 07 redimensionner

 

 

  07C5-30-09 10 07 redimensionner

 

 

  07C5-31-08 10 07

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

 

2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 00:00
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 00:00

 

 

Le temps des Gitans 

Opéra Bastille

30/06/2007

 

 

 

07C3-21-30 06 07

 

 

 

07C3-29-30 06 07 redimensionner

 

 

 

07c3-30-30 06 07 redimensionner

 

 

 07C3-32-30 06 07 redimensionner

 

  

 07C3-34-30 06 07 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

 

 

25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 00:00

 

 

Le tout cuir et les bas nylon

Peausserie : portraits époux-dermiques 08/10 

(épluchures de ménages)

 

PED08Ar 

 

 PED08BR

 

 

 PED08BFr

 

 PED08BGr

 

 PED08CR

 

 

 

  

 

 

 

 

 

dimensions 30 * 30 cm

tissus, fils, cheveux, papiers, encre.

 

315# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 01/10

317# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 02/10

323# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 03/10

325# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 04/10

329# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 05/10

331# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 06/10

335# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 07/10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 00:00

 

 

Cirque Pinder

Paris

09/12/2006

 

 

 

 

06C4-59-09 12 06 redimensionner

 

 

 

06C4-61-09 12 06 redimensionner

 

 

 06C4-62-09 12 06 redimensionner

 

 

 06C4-64-09 12 06 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 00:00

 

 

 

Le charmant et la gracieuse

Peausserie : portraits époux-dermiques 07/10 

(épluchures de ménages)

 

 

 

PED07Ar

 

 

 

 

PED07Br 

 

 

 

 PED07BFr

 

 PED07BGr

 

 

 

 PED07Cr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dimensions 30 * 30 cm

tissus, fils, cheveux, papiers, encre.

 

315# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 01/10

317# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 02/10

323# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 03/10

325# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 04/10

329# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 05/10

331# Peausserie (03) : portraits époux-dermiques 06/10

 

 

 

14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 00:00

 

 

Spectacle de rue

Pau

24/09/2006

 

 

 

06C4-28-24 09 06 redimensionner

 

 

 

06C4-29-24 09 06 redimensionner

 

 

 06C4-30-24 09 06 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

 

 

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 00:00

 

 

 

Le voici le nœud indivisible et c’est un Meidosem. Tout éruption, si on l’écoutait, mais c’est un nœud indivisible.

Profondément, inextricablement noué. Sa jambe cessant d’être jambe si jamais elle l’a été, balai terminal d’une poitrine serrée qui elle aussi montre la corde et le jute.

 

Henri Michaux - La Vie dans les plis

 

 

 

 

 

 

 

J’entortille le fil continu d’une vie.

Parfois les nœuds des accidents m’arrêtent.

Je mouline sans fin

les vrilles du fil de la pensée autour d’un vêtement froissé.

Je tourne la roue du destin.

 

Un jour, j’oublierai le contenu, l’invisible intérieur,

l’obscur secret des profondeurs.

J’effacerai de l’intime inconnu la douleur.

 

J’attache, j’encercle, j’enchaîne

ce qui doit rester prisonnier :

le chaos des entrailles, l‘amertume des viscères, le linge sale des familles.

Je retiens les suintements et j’étouffe les murmures.

 

De l’humain je fais le tour.

 

 

C’est le fil qui dessine les contours,

c’est le fil qui étrangle la liberté d’expansion de la matière,

pour tenter de la maîtriser en une forme déterminée.

 

Et le fil écrit des mots

afin que les Embobinés aient un socle, un berceau,

une ombre, un regard et une voix,

afin qu’ils n’errent plus dans les brouillards indifférents,

où ils oublient leur histoire et perdent le sens de leur tourment.

J’insuffle les mots dans les boucles du fil pour tisser leur âme.

 

Le mystère se cache dans l’oeil de la spirale.

Immobile au creux des volutes,

une mémoire asphyxiée agonise

comme un souvenir empoisonné saucissonné.

 

 

 

 

 

ààà

 

 

 

 

Hommage à Judith Scott

 

 

 

IMGP6948 redimensionner

 

 

 

saucissonné.......tortillé........

 

 entortillé.........boudiné........

 bistourné.............convoluté

.enroulé..........spiralé.........

.......vrillé.........colimaçonné

.....serpentiné..........turriculé

.......cordelé....encordé.......

cordonné.....tordu.....torsadé

................tortueux...........

.......torve.......tors....retors..

....ondulé..........ondoyant....

...tirebouchonné.......tournillé.

........tressé.............sinueux

.............tourneboulé..........

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 00:00

 

 

Hier c'est mon anniversaire

LMP

04/01/2006

 

 

 

 

 

06C1-22-04 01 06 redimensionner

 

 

 06C1-23-04 01 06 redimensionner

 

 

 06C1-24-04 01 06 redimensionner

 

 

 06C1-25-04 01 06 redimensionner

 

 

 06C1-26-04 01 06 redimensionner

  

 

 06C1-27-04 01 06 redimensionner

 

 

 06C1-28-04 01 06 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 00:00

 

 

 

 

08C4-12-20 05 08 redimensionner 

 

… écartelée ouverte tendue entre deux pointes suspendue entre deux temps funambule sur le fil du rasoir immobile tremblante coupante comme des ciseaux dangereuse

  

  08C4-14-01 06 08 redimensionner

 

 

amoureuse amarante amante fleur coupée chêne dressé enraciné sentinelle du passé Pythie prêtresse entre deux mondes écartelée ouverte tendue entre deux pointes 

 

    08C4-16-01 06 08 redimensionner

 

 

suspendue entre deux temps funambule sur le fil du rasoir immobile tremblante coupante comme des ciseaux dangereuse amoureuse amarante amante fleur coupée

 

 

    08C4-17-01 06 08 redimensionner

 

 

chêne dressé enraciné sentinelle du passé Pythie prêtresse entre deux mondes écartelée ouverte tendue écartelée ouverte tendue entre deux pointes suspendue entre

 

  08C4-18-01 06 08 redimensionner

    

   

deux temps funambule sur le fil du rasoir immobile tremblante coupante comme des ciseaux dangereuse amoureuse amarante amante fleur coupée chêne dressé enraciné

 

  08C4-19-01 06 08 redimensionner

   

 

sentinelle du passé Pythie prêtresse entre deux mondes écartelée ouverte tendue entre deux pointes suspendue entre deux temps funambule sur le fil du rasoir immobile

  

  08C4-20-01 06 08 redimensionner

 

 

tremblante coupante comme des ciseaux dangereuse amoureuse amarante amante fleur coupée chêne dressé enraciné sentinelle du passé Pythie prêtresse entre deux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 00:00

 

 

Sankai Juku

Théâtre de la Ville

15/12/2005

 

 

 

 

05C7-36-15 12 05 redimensionner

 

 

 

05C7-37-15 12 05 redimensionner

 

 

 05C7-38-15 12 05 redimensionner

 

 

 05C7-39-15 12 05 redimensionner

 

 

 05C7-40-15 12 05 redimensionner

  

 

 05C7-41-15 12 05 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 00:00

 

 

 

IMGP5104R2

 

 

 

 

 

Les choses en charpies ne sont pas des portraits des hommes et des femmes qui ont habité ces vêtements. Elles sont des émanations des traces humaines, de ces taches, ces odeurs, ces blessures dont les habits gardent la marque. Les pensées et les sécrétions humaines s’évaporent et se concrétisent en des figures anthropomorphes, en une pratique de guérison ou de résurrection. Elles deviennent des objets d’un culte de la mémoire, d’une magie blanche ou noire, pour sauver le passé, pour sauver la vie : des poupées d’amour, des épouvantails pour avoir moins peur.

 

Car les poupées ne sont jamais innocentes.

 

ààà

 

 

Chaque chose en charpie est née à la fois de la matière et du verbe. Pour chacune d’elle, des mots ont surgi alors que la forme apparaissait. Les textes sont le berceau des sculptures ; ils en constituent le socle, l’ombre portée, le fil même qui retient leur chair. Sans mots, les charpies gisent sans regard et sans voix ; elles errent dans les brouillards de l’indifférence ; elles oublient leur histoire et perdent le sens de leur tourment. Les textes tissent leur âme.

 

   

ààà

 

 

Je commence par une boule de charpie, une boule au ventre, un ventre. Tout naît d’un noyau-cerveau cousu transpercé serré, d’une âme. L’âme est au ventre.

 

De ce cocon originel sortent ensuite un torse, une tête, peut-être des bras, des jambes. Toujours le sexe est dit.

 

ààà

 

 

 

Les choses en charpie ne sont pas cousues, elles sont modelées, sculptées, gravées.

 

La couture assemble des pièces soigneusement coupées aux contours étudiés pour créer une forme déterminée. Les charpies se construisent comme elles peuvent autour d’un embryon de déchirures de tissu enchevêtrées. La couture arrête les fils ; les charpies laissent courir le temps. La couture suit un patron ; l’art est libre.

 

Les sculptures en charpie ne sont pas pensées ; elles s’extirpent du chaos de l’informe au fur et à mesure des propositions de la matière.

 

Je ne couds pas les choses en charpie, je les embobine. J’amalgame de la matière et je les modèle en les entortillant de fil. Je ne les couds pas à petits points, j’agglutine à grandes lignes. Ce faisant, je les pique, les transperce, les sculpte dans la chair du tissu et mon outil est une aiguille aiguisée.

 

Cette matière semble douce, mais elle est rebelle et exigeante. Elle blesse comme le métal, elle est dense comme la pierre, elle résiste comme la chair.

 

On pourrait parler de broderie si l’on reste à la surface. Mais toute la forme est pénétrée jusqu’au cœur. Petit à petit naît un corps à la force du fil.

 

J’ai l’air de broder, mais je grave la peau au burin.

 

ààà

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  359# Choses en charpie 00-1

 

 

24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 00:00

 

 

Les Noces de Figaro

Beaumarchais

Théâtre des Champs Elysées

22/10/2005

 

 

 

 

05C6-60-22 10 05 redimensionner

 

 

05C6-62-22 10 05 redimensionner

 

 

 05C7-01-22 10 05 redimensionner

 

 

 05C7-02-22 10 05 redimensionner

 

 

 05C7-03-22 10 05 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 00:00

 

 

 

IMGP5102R2

 

 

 

 

 

Mais c’est avec son bandeau qu’il voit. C’est avec tout son cousu qu’il découd, qu’il recoud, avec son manque qu’il possède, qu’il prend.

Henri Michaux – La vie dans les plis

 

 

 

 

Les sculptures en charpie sont nées d’une grande compassion pour ce qu’il reste des vêtements qui nous enveloppent et nous protègent, puis finissent usés, imprégnés, épuisés. Ils retiennent dans leur trame une part de notre humanité.

 

ààà

 

Tout a commencé avec un drap que je ne pouvais me résoudre à jeter parce que j’avais si longtemps dormi dans ses plis. M’en débarrasser était injuste et impossible, comme il est impossible de jeter ses souvenirs et ses rêves à la poubelle.

 

Déchirer ces tissus pour en refaire un matériau malléable est moins une libération qu’une réparation, dans un monde où on n’accorde pas d’importance aux traces. Je fabrique des formes anthropomorphes comme l’exige l’humanité de la matière. L’aspect de ces poupées peut sembler rebutant, mais pas plus qu’un petit tout couvert de sang qui vient juste de naître. Elles ne se veulent pas violentes. Elles montrent simplement la vérité de la matière, la constance du temps, la fragilité humaine.

 

Ces poupées ne souffrent pas, elles sont juste nues, démunies, comme au premier jour.

 

Ce sont des sculptures-peau sans peau, des écorchés qui portent leur âme à fleur de chair, leur chair chiffonnée par l’émotion. Ils sont à vif, la chair en charpie et la peau en lambeaux. Comme nous parfois, mais nous nous cachons dans nos vêtements neufs.

 

Je voulais construire un réceptacle aux âmes des vêtements.

 

ààà

 

 

 

 

 

 

17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 00:00

 

 

Zero degrees

Akram Kahn et Sidi Larbi Cherkaoui

Théâtre de la Ville

13/10/2005

 

 

 

05C6-37-13 10 05 redimensionner

 

 

 

05C6-40-13 10 05 redimensionner

 

 

 05C6-41-13 10 05 redimensionner

 

  

 05C6-42-13 10 05 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

 

 

14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 00:00

 

 

 

Les soutien gorges perdent trop vite la vigueur de leurs élastiques et la fraîcheur de leurs dentelles.

La respiration les étire, les aspirations les détendent, les émotions les oppressent.

Tombent leurs ailes de passion,

Palpitent les désirs transparents,

 

sgentouré01 redimensionner

 

sgentouré03 redimensionner

 

sgentouré04 redimensionner

 

et les pensées, et les regrets...

 

sgfil01 redimensionner

 

sgfil02 redimensionner

 

sgfil07 redimensionner

 

Un sweet d’homme, taille déménageur, déchiré en charpie

devenu doux duvet d’oiseau rouge,

se love au creux des coupes des soutiens gorges,

comme la pulpe d’un sein.

 

sgsoupir01 redimensionner

 

sgsoupir05 redimensionner

 

Papillonnent les souvenirs.

On entend des soupirs.

 

sgsoupir06 redimensionner

 

sgsoupir07 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimensions du noir et rouge : 56 sur 40,5 cm

Dimensions du blanc ficelé de rouge : 43 sur 40,5 cm

Dimensions du blanc aux filaments rouges : 43 sur 40,5 cm

 

 

 

 

 

10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 00:00

 

 

Poussière de soleils

Josef Nadj

Théâtre de la Ville

24/04/2005

 

 

 

05C4-08-24 04 05 redimensionner

 

 

05C4-09-24 04 05 redimensionner

 

 

 05C4-10-24 04 05 redimensionner

 

 

 05C4-11-24 04 05 redimensionner

 

 

 05C4-12-24 04 05 redimensionner

 

 

 05C4-14-24 04 05 redimensionner

 

 

 05C4-15-24 04 05 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

 

 

 

 

 

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 00:00

 

 

 

12C2-01-16 02 12 redimensionner

 

L’attente abime l’amour,

l’attente nous abîme.

Elle étire l’amour jusqu’au fil

ténu.

 

 

12C2-08-17 02 12 redimensionner

 

Le long du long chemin d’attente,

dans des éclairs d’absence,

parfois,

j’oublie d’attendre,

j’oublie.

 

12C2-04-16 02 12 redimensionner

 

Au fil de l’attente,

quelque chose d’infime s’en va,

quelque chose de l’amour

nu.

 

12C2-05-16 02 12 redimensionner

 

Un jour, mon amour, on se réveille de l’attente

et on n’aime plus.

 

12C2-02-16 02 12 redimensionner

 

Au creux des reins, il ne reste rien.

 

 12C2-07-19 02 12 redimensionner

 

 

 

 

3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 00:00

 

Peer Gynt 

Théâtre de l'Odéon 

23/03/2005

suite 3

 

 

 

05C3-44-23 03 05 redimensionner

 

 

 

05C3-45-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-46-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-48-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-49-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-50-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-51-23 03 05 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

348# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (26)

350# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (27)

352# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (28)

 

 

 

 

 

 

30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 00:00

 

 

12C2-06-19 02 12 redimensionner

 

Etre sans voix. Sans cri. Sans murmure.

Etre sans écriture.

 

**********************

 

12C2-12-19 02 12 redimensionner

 

 

J’attends.

J’attends le temps.

J’attends la fin du temps.

J’attends sans oser bouger, pour ne pas réveiller la peine, pour ne pas remuer l’obscur.

 

 

12C2-20-19 02 12 redimensionner

 

J’attends que les racines de l’attente

profondément s’enfoncent

au plus sombre de la terre.

 

12C2-16-19 02 12 redimensionner

 

 

J’attends la décomposition de l’amour ;

de l’amour enfin la douceur

de la pourriture.

 

12C2-13-19 02 12 redimensionner

 

 

J’attends la sédimentation de l’absence.

J’attends devant le vide immense, que le temps retombe en poussière, en poussière de temps qui lentement m’enterre

dans le gris de l’oubli.

 

12C2-25-23 02 12 redimensionner

 

***********************

 

Je ne veux plus rien croire de l’espoir.

 

***********************

 

12C2-11-19 02 12 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 00:00

 

 

Peer Gynt 

Théâtre de l'Odéon 

23/03/2005

suite 2

 

 

 

05C3-36-23 03 05 redimensionner

 

 

 

05C3-38-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-39-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-40-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-41-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-42-23 03 05 redimensionner

 

 

 05C3-43-23 03 05 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

298# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (01)

348# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (26)

350# Dans les plis du carnet : Traces de spectacle (27)

 

 

 

 

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 00:00

 

 

 

 

11C3-33-16 06 11 redimensionner

 

 

 

 

 

11C3-34-16 06 11 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

  • : anne-claire thevenot / carnets temporels
  • anne-claire thevenot / carnets temporels
  • : carnets de vie, carnets de voyage, peintures et dessins, lecture et écriture, au fil des correspondances poétiques.
  • Contact

Les images et les textes .

Les images et les textes de ce blog sont protégés par la législation en vigueur sur la propriété intellectuelle. Ils ne peuvent être reproduits ou utilisés de quelque manière que ce soit sans autorisation écrite préalable de l'auteur.

Recherche